Par Bɛɛkunko, un programme de « L’œuvre Malienne d’Aide à l’Enfance du Sahel » (OMAES)

A Sévaré, dans la région de Mopti et le Village Batouma, lors de l’évaluation Beekunko 2016, au cours d’une Assemblée générale, un parent a témoigné ce qui suit :

Photo de l’Assemblée Générale à Batouma, cercle de Mopti au Mali

« Un jour, j’ai reçu une invitation d’une ONG. Pour prendre connaissance du contenu, j’ai fait appel à ma fille qui fréquente la 6eme année du niveau 3. Elle n’a pas été capable de lire le contenu de cette invitation qui ne comporte que le nom, la date et le lieu de la rencontre. Quelle Déception pour moi ! Je me suis mis dans tous mes états d’énervement, de déception et de frustration d’avoir investi tant de sacrifices pour l’éducation de ma fille pour seulement obtenir ce décevant résultat. Ce résultat décevant ma amené à ne même pas vouloir rencontrer les enseignants dans le village car les enseignants ne travaillent pas ».

Cependant, et a l’issue des échanges lors de l’Assemblée générale, le père en question a humblement compris que lui aussi n’avait pas joué son rôle de suivi et d’appui sa fille pour un meilleur apprentissage.

Cette Assemblée avec les communautés a permis de faire le diagnostic de la qualité de l’Education de leurs enfants et de situer leur propre responsabilité dans l’amélioration des apprentissages scolaires.